24/02/2008

Plus de choucroute

« Monsieur Armand Riflache, votre restaurant affiche qu’il n’y a plus de choucroute. C’est une blague ou c’est sérieux ? ». « Malheureusement c’est sérieux ». « Que s’est-il passé ? Un rush sur la choucroute ? Des autocars de clients alsaciens ? ». « Hé non. C’est une erreur de ma part. Sur le bon de commande des trente-deux kilos de chou, j’ai coché choux de Bruxelles ».

Les commentaires sont fermés.