20/03/2008

Le lapin à la bière (suite 2)

« Monsieur Armand Riflache, quelle bière conseillez-vous pour la cuisson du lapin ». « De la bonne bière, foncée, abbaye ou trappiste mais c’est dangereux ». « Pourquoi puisque le lapin est mort ? ». « Voici le secret des grands chefs : utilisez les fonds de bouteille, c’est là que se concentre les levures et autres ingrédients qui donnent du goût ». « C’est dangereux les fonds de bouteille ? ». « Réfléchissez un peu : pour avoir assez de fonds de bouteille, il faut ouvrir beaucoup de bouteilles. Vous n’allez quand même pas jeter la bière qui n’est pas dans le fond, hein. Vous la buvez. C’est ça qui est dangereux ».

Les commentaires sont fermés.