09/05/2008

La fête du nougat

« Monsieur Armand Riflache, je ne vous ai jamais vu aussi joyeux. Pouvons-nous partager cet instant de bonheur avec vous ? ». « Figurez-vous que je viens d’avoir un autocar de 72 clients, une amicale de pensionnés d’une caisse d’épargne ». « Ah. Et ils ont bien mangé ? ». « Oui, j’avais fait simple, minestrone moulu, purée, flan de carottes, pain de viande, crème flambée. Vu la bonne ambiance dans le groupe, j’ai dit que c’était la fête du nougat ». « Ah bon ! C’est la fête du nougat ? ». « Non, mais j’ai offert des morceaux de nougat en fin de repas ». « Et alors ? ». « Ah, ah, ça leur collait partout dans les dents et surtout dans les dentiers. J’ai fait exploser mon record de chiffre de vente de cafés ».

Commentaires

Et, avec le café... Une couque de Dinant, peut-être ? Ou un café pour deux dinants, sans doute ? Ce qui revient à un seul sur deux aux toilettes...

Ouais, bon, on arrête quand c'est le jour du poisson !

Écrit par : Guglielmo | 10/05/2008

Les commentaires sont fermés.