23/05/2008

Plats diététiques, sévices compris

« Monsieur Armand Riflache, j’adore la carte de votre restaurant, il y a plein de fautes ». « Poli, hein, prouvez le ». « Là : Plats diététiques, sévices compris, paiement à l’avance, idéal comme cadeau. Je suppose que c’est le service qui est compris, non ? ». « Non ». « Comment, non ? ». « Non comme non. Il s’agit d’un chèque cadeau à offrir à des personnes qui ont des problèmes de poids et qui veulent maigrir ». « Vous me faites peur. Vous les torturez ? ». « Olfactivement et visuellement uniquement ». « Expliquez-moi, je connais quelques personnes qui devraient maigrir ». « C’est simple, j’invite l’heureuse personne qui présente un tel chèque cadeau à visiter les cuisines, je l’y fais asseoir et j’en profite pour la ligoter sur la chaise. Un bandeau sur la bouche et le tour est joué ». « Et vous vous faites payer pour ça ». « Hé, ça prend du temps, hein. Chaque potage, chaque entrée froide ou chaude, chaque plat, chaque dessert passent sous le nez et les yeux de l’heureux bénéficiaire du chèque cadeau ».  

Commentaires

Sadique ! ça doit baver sec...

Écrit par : Rafaël | 23/05/2008

le régime idéal.... bon w-e amitiés

Écrit par : moustik | 24/05/2008

Les commentaires sont fermés.